Trois lettres ouvertes (voir article ci-dessous) ont été envoyées au maire pour être examinées dans le cadre des questions diverses, lors du conseil municipal qui s'est déroulé le 22 juin dernier.

1- La motion concernant concernant le décret du 7 juin 2010, relatif aux modes d’accueil collectifs des jeunes enfants a été votée par le Conseil Municipal (4 voix contre de l'UMP). Nous nous en réjouissons évidement.

2- La motion concernant le texte d’un groupe représenté au Conseil municipal, publié dans la feuille « expression politique » du magazine « SPOT » (n°12, mai – juin 2010) n'a pas été présentée au vote. Le Conseil Municipal a estimé que les articles qui paraissent sous la rubrique "Expression politique" sont sous l'entière responsabilité de ceux qui les écrivent et que ce conseil n'a pas à faire de commentaires à ce sujet, laissant le soin aux groupes politiques de le faire. C'est exactement ce que nous avons fait en condamnant les propos tenus dans la "Lettre citoyenne n°11".

3- La demande de prendre les dispositions nécessaires pour faire apposer sur le fronton de l’Hôtel de ville la devise de notre République « LIBERTÉ, ÉGALITÉ,FRATERNITÉ » n'a pas été soumise au vote non plus. Le Maire a déclaré que "nous pratiquons cette devise tous les jours" et "nous le ferons lors de la prochaine rénovation du bâtiment de la mairie" (en sachant que ce bâtiment vient d'être rénové).